«

»

AGNOSIE

Atteinte des fonctions d’intégration perceptive caractérisée par une incapacité d’identifier certains objets et formes.

On distingue, selon la modalité sensorielle concernée, des agnosies tactiles, auditives et visuelles (l’odorat et le goût,
moins utilisés au niveau symbolique, ne permettent pas d’y repérer des agnosies spécifiques).

Certaines agnosies sont ce-pendant supramodales comme les agnosies spatiales.

Enfin, au sein d’une même modalité sensorielle, on décrit différents types d’agnosies selon la nature des stimulus considérés (par exemple, dans le domaine visuel, on décrit : l’agnosie des objets, l’agnosie des visages [ou prosopagnosie], l’agnosie des lettres [ou alexie agnosique] et l’agnosie des couleurs).

On décrit aussi des agnosies somatiques (somatognosies) liées à des perturbations du schéma corporel.

Les lésions corticales responsables de ces troubles se situent essentiellement dans le lobe pariétal pour les agnosies tactiles et somatiques, dans le lobe temporal pour les agnosies auditives (aire de Heschl) et dans le lobe occipital (aires associatives) pour les agnosies visuelles.

Depuis les années 1970, on assiste à un profond renouvellement des recherches dans le domaine des agnosies sous l’impulsion de travaux et de modèles en provenance de la psychologie cognitive et de l’intelligence artificielle.

Ces recherches visent à préciser la nature des déficits agnosiques en les situant dans des modèles qui décrivent l’organisation et le fonctionnement normal des différentes étapes de traitement de l’information perceptive.