«

»

يوليو 03

Répercussions de la maturation pubertaire

Centrale à l’adolescence, la question de l’identité ne saurait être élucidée par le sujet sans en référer au corps, même si le sens de l’identité ne s’épuise pas là.

Au cours de la puberté, le corps de l’enfant se modifie dans sa morphologie, dans son fonctionnement et dans son apparence ; en peu de temps en moyenne 4 ans, il devient un corps d’adulte, sexualisé.

L’adolescent doit s’adapter à ces changements, intégrer dans les images de soi ce corps en trans-formation, assumer son identité de genre, masculine ou féminine, et s’avancer sur le chemin menant à la sexualité génitale adulte.

La grande majorité des adolescents y par-vient sans connaître de perturbations psychologiques majeures ; la tâche n’est pourtant pas aisée et comporte bien des inquiétudes, des doutes, des angoisses.

D’autant que, si la maturation pubertaire touche l’adolescent dans son intimité corporelle, elle entraîne également des changements dans la manière dont il est perçu et considéré par son entourage : parents, camarades, enseignants, etc.

De sorte que l’adaptation aux changements corporels se joue aussi dans le contexte des relations avec autrui, souvent influencées par des représentations collectives et des croyances portant sur l’avènement précoce ou tardif de la puberté, sur la nature et le sens des signes qui annoncent la maturation sexuelle (comme l’apparition des premières règles chez la fille), ainsi que par les standards culturels de beauté et de séduction associés aux formes de l’homme et de la femme.

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

يمكنك استخدام هذه HTML الدلالات والميزات: