«

»

ALCOOLIQUE DANGEREUX

Alcoolique dont on peut présumer qu’il est dangereux pour autrui.

En adoptant le 15 avril 1954 une loi relative au traitement des alcooliques dangereux pour autrui, le Parlement se proposait de faire soigner de façon obligatoire les alcooliques dangereux qui ne sont pas délinquants et ceux qui ne présentent pas de troubles mentaux justifiant d’un internement.

En effet, de nombreux alcooliques, bien que n’entrant dans aucune de ces deux catégories, n’en présentent pas moins un danger pour leur entourage ou la société.

Toutefois, la loi ne définit pas en quoi consiste cette dangerosité. Or, chez l’alcoolique, l’effet désinhibiteur de l’alcool et son rôle de facilitateur du passage à l’acte font que la dangerosité est toujours potentielle.

De plus, il faut tenir compte des facteurs situationnels et sociaux dans l’appréciation de cette dangerosité.

Ces facteurs restant le plus souvent contingents, il est donc particulièrement difficile de porter le diagnostic d’alcoolique dangereux.