«

»

LES BOISSONS ALCOOLIQUES

Elles se composent de deux grands groupes.

Les boissons fermentées

Les vins sont obtenus par fermentation alcoolique du raisin. Ils sont diversifiés à l’extrême en crus fort nombreux : rouges, blancs, rosés, mais aussi selon le terroir en fonction de la saveur et du degré alcoolique.

Celui-ci peut varier de 8,5 à 13o et parfois plus pour certains vins doux naturels.

La bière est obtenue par fermentation alcoo-lique d’un moût fabriqué avec du houblon et du malt d’orge pur ou associé à 30 % au plus de grains d’orge crus ; la bière titre entre 4 et 9o d’alcool selon qu’il s’agit d’une bière blonde de table ou d’une bière brune de luxe.

Les cidres et poirés proviennent de la fermentation du jus de pommes ou de poires fraîches avec ou sans addition d’eau et titrent de 5 à 6o.

L’hydromel, probable-ment la toute première boisson alcoolique, s’obtient par fermentation d’une solution de miel dans l’eau de pluie.

Les boissons distillées

On trouve parmi celles-ci les eaux-de-vie. Alors que les boissons fermentées ne peuvent avoir un degré d’alcool supérieur à 16o, les eaux-de-vie titrent de 40 à 50o : par exemple, les eaux-de-vie de cidre type calvados (40o), les eaux-de-vie de fruit type kirsch (50o), les eaux-de-vie de grain type whisky, gin, genièvre, vodka, aquavit, rhum industriel ou agricole (jusqu’à 50o).

Les spiritueux sont des apéritifs à base de vin (porto, 20o, madère, 17o) ou à base d’al-cool (anis ou pastis, 45 à 50o) ou encore des bitters.

Les liqueurs ou digestifs sont des boissons très sucrées à base d’eau-de-vie fortement aromatisée titrant de 15 à 60o.