«

»

يوليو 08

AMBIGUÏTÉ

Caractère de ce qui peut donner lieu, dans la communication, à plusieurs interprétations et, de façon plus générale, de tout ce qui suscite plu-sieurs sortes d’identifications, de perceptions, etc.

La perception de stimulus ambigus, et plus particulièrement de figures ambiguës, a été un des secteurs d’étude favoris de la gestaltthéorie.

Il s’agit toujours de stimulus qui peuvent donner lieu à deux ou plusieurs interprétations à partir de l’information sensorielle proprement dite.

Dans certains cas, le sujet oscille d’une interprétation à l’autre.

Dans le langage, l’ambiguïté peut se rencontrer à différents niveaux : le lexique, la syntaxe, la sémantique.

On a tout spéciale-ment étudié les ambiguïtés lexicales.

Dans un contexte, l’ambiguïté passe généralement inaperçue du locuteur, elle est non consciente, aussi bien en production qu’en compréhension ; dans ce dernier cas, il y a désambiguïsation immédiate et automatique.

C’est seulement en cas de conflit que l’ambiguïté devient consciente.

Dans le cas des ambiguïtés lexicales, les modèles les plus courants supposent que les deux significations du mot ambigu sont stockées en mémoire à long terme, et donc disponibles pour le système de traitement.

Il s’agit de savoir comment s’effectue le choix entre l’une et l’autre signification et pourquoi il est automatique.

On considère souvent que les deux acceptions sont d’abord activées ensemble, puis que l’une d’elles, celle qui ne convient pas, est ensuite inhibée.

Dans le cas d’autres stimulus, dispositifs ou situations ambigus, l’interprétation est construite au moment même du traitement de l’information.

L’explication de l’ambiguïté et de la désambiguïsation doit donc reposer sur une analyse détaillée de ce traitement.

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

يمكنك استخدام هذه HTML الدلالات والميزات: