«

»

يوليو 09

Pharmacologie cellulaire

Les amphétamines exercent leur activité directement sur les neurones* contenant la dopamine* ou la noradrénaline*.

Certaines d’entre elles développent une action préférentielle et presque spécifique sur les neurones contenant la sérotonine* (c’est le cas de l’ecstasy*).

Dans tous les cas, les amphétamines agissent sur la libération des neuromédiateurs : elles les déplacent de leurs sites se stockage (les vésicules) et augmentent massivement leur libération dans la synapse.

Les amphétamines « vidangent » les cellules de leur contenu en neuromédiateurs.

Ces stimulants de l’éveil épuisent donc les neurones.

Leurs effets dynamisants et anorexigènes ne durent qu’un temps – pendant lequel l’activité nerveuse de certains réseaux de neurones dans le cerveau* se trouve amplifiée par le recrutement sous l’effet de la drogue de toute la
quantité de neuromédiateurs disponible dans la cellule.

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

يمكنك استخدام هذه HTML الدلالات والميزات: