«

»

يوليو 10

ANAL (STADE)

Stade prégénital d’organisation libidinale, que S. Freud situe entre les stades oral et phallique (entre 2 et 4 ans).

Le stade anal est caractérisé par la prédominance des pulsions sadique et éroticoanale et par l’opposition activité passivité, l’activité étant la manifestation de la pulsion d’emprise et la passivité celle de l’érotisme anal proprement dit, dont la source est la muqueuse anale érogène.

Selon S. Freud, au stade anal, comme au stade génital, l’organisation des pulsions sexuelles permettrait un rapport à l’objet extérieur.

Cependant, après l’instauration définitive de l’organisation génitale, les motions pulsionnelles de l’érotisme anal continuent de se manifester dans les productions de l’inconscient (idées, fantasmes et symptômes).

Dans l’inconscient, écrit Freud (1917), « les concepts d’excrément (argent, cadeau), d’enfant et de pénis se séparent mal et s’échangent facilement entre eux ».

Il souligne également que, chez les sujets souffrant de névrose obsessionnelle, les fantasmes conçus primitivement
sur le mode génital « se transforment en fantasmes de nature anale ».

Parlant (1917) du premier cadeau (l’excrément) du nourrisson à la personne aimée, Freud note que l’enfant se trouve pour la première fois devant le choix suivant : ou bien il cède l’excrément et le « sacrifie à l’amour », ou bien il le retient « pour la satisfaction autoérotique et, plus tard, pour l’affirmation de sa propre volonté ».

Ce dernier choix préfigure l’un des aspects du caractère anal : l’obstination. Les autres particularités sont, selon Freud, l’ordre et l’économie ou, selon une autre formulation, l’avarice, la pédanterie.

Ces traits se retrouvent dans le caractère obsessionnel, où ils prennent la forme de défenses réactionnelles.

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

يمكنك استخدام هذه HTML الدلالات والميزات: