«

»

أغسطس 29

APPRENABILITÉ

Selon N. Chomsky, capacité innée de l’homme à élaborer des structures cognitives, les grammaires, qui constituent le savoir-comment, le knowledge-how, sous-jacent à la performance linguistique.

En fait, cette notion complexe renvoie à la conception de l’esprit humain telle qu’on la trouve exprimée chez Chomsky.

Ce dernier introduit la notion d’apprenabilité par une comparaison du développement de l’esprit avec celui du corps.

Le corps humain, écrit il, n’apprend pas à faire pousser ses bras ou à devenir pubère.

Il se transforme sous la double détermination de son héritage biologique et du milieu.

Si la maturation est génétiquement déterminée, la réalisation du programme génétique est sous la dépendance partielle des facteurs de milieu.

Ainsi, de façon prédéterminée, l’organisme se différencie et se constitue en un système d’organes en interaction, chacun ayant une structure et des fonctions propres.

L’esprit, quant à lui, révèle également une complexité extraordinaire aussi bien dans les structures qui le composent que dans ses capacités cognitives.

Le langage humain en est un exemple.

Pour Chomsky, on peut penser le langage humain, ou plus exactement la faculté humaine du langage, dans les termes d’un « organe mental » qui se développe uniformément d’un individu à l’autre, certes sous l’effet de l’expérience.

Mais ce système transcende l’expérience.

Le langage humain se développe donc de façon prédéterminée, c’est-à-dire en raison de propriétés caractéristiques de l’espèce humaine.

La notion d’apprenabilité renvoie à cette détermination du développement du langage, développement qui, lorsqu’on l’observe de l’enfant à l’adulte, donne l’illusion d’un apprentissage.

Cette position rationaliste de Chomsky sur le langage et son apprenabilité pourrait se résumer de la manière suivante: 1. la connaissance d’un langage est représentée mentalement comme une « grammaire » ;
2. ces grammaires sont caractérisées par des propriétés fondamentales qui font partie de l’héritage de l’espèce humaine de telle sorte que le jeune enfant connaît quel est le système de règles à élaborer.

La conséquence d’une telle conception s’exprime dans la tentative de Chomsky de construire une théorie de la grammaire universelle des langues naturelles, c’est à dire des langues que les hommes peuvent apprendre.

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

يمكنك استخدام هذه HTML الدلالات والميزات: