«

»

APPRENTISSAGE SOCIAL

Acquisition de savoirs et de savoir faire résultant de l’observation directe ou indirecte du comportement d’autrui.

Le terme « social » qualifie la nature du processus d’apprentissage et non le contenu des acquisitions possibles : il indique que l’acquisition s’opère sous l’effet de l’environnement social plutôt que physique.

L’approche béhavioriste de l’apprentissage véhicule l’idée que les acquisitions sont le produit des événements extérieurs, l’individu subissant passivement ce processus.

Si cette approche s’est montrée fructueuse dans la compréhension d’apprentissages simples consistant par exemple à discriminer un stimulus parmi d’autres, force est de reconnaître qu’elle échoue à rendre compte d’apprentissages plus complexes et, notamment, d’apprentissages pour lesquels ce qui importe n’est pas la présence ou l’absence d’un stimulus mais la signification que l’individu lui attribue.

On envisage aujourd’hui l’apprentissage comme la construction d’une représentation mentale associant une classe de conduites adéquates à une classe de situations.

Dans la mesure où l’on considère que l’activité mentale médiatise l’effet qu’exerce l’environnement extérieur sur le comportement, cette activité est devenue l’objet même des théories de l’apprentissage.

Néanmoins, d’un point de vue pratique, le processus d’apprentissage est inféré à partir des modifications comportementales du sujet.